Les vacances, jamais sans mon chien??

Il est une évidence qu’avant même d’avoir son chien, c’est une question à se poser : que fait-on de son loulou quand on part ? Beaucoup d’entre vous me dirais, jamais sans mon chien. Mais votre chien aimerait-il vraiment vos vacances ?…

En fonction de vos projets, les conditions ne sont peut-être idéales pour votre compagnon. Chaleur, froid, longues promenades ou longues absences (en cas de visites de lieux interdits aux animaux…), immersion dans la foule, baignades… Il est important de prendre du recul sur ce que l’on aimerait et ce qui est le mieux pour votre compagnon.

Personnellement, je ne pars que rarement avec mon chien. Etant très sensible, n’aimant pas la chaleur ou l’eau, pas très sportif, il est peu probable qu’il apprécie nos vacances. Je ne pourrais pas non plus le laisser dans une pension, il le vivrait très mal également. J’ai la chance d’avoir une amie formidable ( 😉 ) qui prends soin de lui et chez qui il est bien plus heureux qu’à crapahuter un peu partout en France. Chouchouté, jouer avec ses 2 copains…, être chez tata, ça se sont de vraies vacances pour lui !

J’accepte mon chien tel qu’il est et ne lui impose pas des activités qui le mettront, au mieux, pas à l’aise, voire qui entacherons la confiance qu’il a en moi. Cette confiance est bien trop précieuse à mes yeux pour risquer de la perdre pour quelques jours de vacances… On a tout le reste de l’année pour partager de fabuleux moments, choisis pour nous 2.

Ces quelques jours de vacances sans lui, me font du bien aussi, j’assume. C’est un moyen de prendre du recul sur nos difficultés et le temps des retrouvailles est extra !! Je reviens plus reposée et plus détendue pour reprendre le travail avec lui.

Pendant longtemps, j’ai culpabilisé de ne pas l’emmener avec moi. Je trouvais tout un tas d’articles, de reportages, témoignages… de vacances idylliques avec son chien. Mais j’ai pris conscience que ces chiens n’étaient pas MON chien. Au travers de mon témoignage, je souhaite aussi déculpabiliser d’autres personnes dans mon cas.

Pensez à tout cela. Faites un rapide tour des activités que vous comptez faire et voyez ce qui rendra votre chien heureux. Si ce n’est pas le cas, pas de panique, il y a toujours des solutions. Faites appel à des personnes de confiance pour s’occuper de votre chien ou bien il existe aussi des pensions mais attention au choix que vous ferez. N’hésitez pas à aller visiter avant de confier la prunelle de vos yeux. Une autre option peut-être de trouver un pet-sitter près de votre lieu de vacances. Vous pourrez ainsi avoir votre compagnon avec vous, partager des activités en commun ou le libérer de celles qu’il n’aimerait pas.

Prenez soin de vous, de vos compagnons et bonnes vacances !

Comment choisir son chien

L’idée d’acquérir votre premier poilu vous trotte dans la tête ? Vous avez déjà envisagé l’idée? Vous ne savez pas par quel bout commencer ? Je vous partage dans cet article, mon point de vue et mon expérience sur le sujet.

Le début de la réflexion

A mon sens elle ne doit pas se porter sur le chien en lui-même, mais sur l’environnement que vous allez lui offrir :

  • Avez-vous suffisamment de place et/ou temps pour votre chien/chiot?
  • Quelles solutions pour les vacances?
  • Si vous avez d’autres animaux (chats, oiseaux…), qu’allez-vous mettre en place pour que l’arrivée se passe au mieux?
  • Si vous avez des animaux de types poules, chèvres, lapins… Seraient-ils bien en sécurité?
  • Imaginez aussi votre rythme de vie avec un compagnon en plus à s’occuper (balades, jeux, éducation…)
  • Pensez au budget alimentation, soins vétérinaire, matériel (laisses, colliers, harnais, jouets,…).

Le choix de votre chien

Avant d’aller voir des chiots trop mignons ou des toutous qui ne demandent qu’à sortir de leurs cages, il est nécessaire de vous donner une ligne de conduite. Pourquoi me diriez-vous? Visualiser votre chien « idéal » avant, vous permettra de ne pas craquer sur un chien qui ne vous correspondrait, la concordance de ses besoins et des vôtres sera l’une des clés de réussite d’une relation équilibrée.

  • Adulte ou chiot? Mâle ou femelle ? (chacun a ses avantages et inconvénients)
  • Grand/moyen/petit?
  • Poils longs/courts?
  • Son caractère ? (si vous souhaitez un chien plutôt calme, vous orienter sur un border collie ne serait peut-être pas une bonne idée)
  • Quelles activités envisagez-vous avec lui? (si vous rêvez de faire du dog dancing mais que vous craquez sur un dogue allemand, vous serez assez limité dans vos figures).

 Même si la race vous importe peu, la visualisation de ce chien idéal vous permettra de vous orienter plus facilement vers un croisement/ caractère qui vous correspondrait le mieux.

 Une fois que vous visualisez votre 4 pattes, il va falloir maintenant le trouver.

Refuge, élevage ?

Il me semble important de préciser les avantages et inconvénients de ces 2 options.

Bien souvent l’option élevage concerne plutôt le choix d’un chiot. Le bon choix d’élevage donne un avantage certain sur la socialisation de votre futur chiot. Il sera donc important pour cela de visiter l’élevage avant l’acquisition du chiot. Ainsi, vous pourrez voir les conditions d’élevage, les comportements des chiens présents, la mère… N’hésitez pas à élargir votre zone de recherche pour trouver l’élevage idéal, quitte à attendre plus longtemps que l’éleveur en question ait une portée.

En revanche, sortir un chien de refuge est une bonne action. Certains de ces êtres meurtris ne demande qu’une nouvelle chance et peuvent vous apportez énormément. Certains auront déjà des bases d’éducation. D’autres se révèleront être de plus grand défi pour qu’ils nous accordent à nouveau leur confiance. Cependant, la plupart des poilus venant de refuges ont des séquelles de leurs vies passées. Sachez tout de même qu’elles ne sont pas irrémédiables. Un accompagnement par un professionnel en méthode bienveillante peut surmonter tous types de problèmes.

L’éducation

Ça y est vous avez trouvé celui qui sera votre acolyte? Mais avez-vous pensé à chercher, vous renseigner sur les différents clubs d’éducation et/ou éducateur vers qui vous tourner pour vous accompagner dans l’éducation de votre chien?

Les clubs canins ont l’avantage de permettre une grande diversités de rencontre congénères. Cependant, les chiens présents en club n’ont pas tous les bons codes. Il peut suffire d’une seule mauvaise expérience pour que votre loulou généralise cette mauvaise interaction à toutes les suivantes…

Bien entendu, comme pour les éducateurs et/ou comportementalistes, il faudra veiller à choisir des méthodes respectueuses de votre chien. Ceci afin de conserver et entretenir une relation de confiance avec votre celui-ci.

Tout usage de matériel type collier étrangleur, à pics (torcatus) et toutes méthodes punitives sont à fuir. Toutes méthodes généralisées et soi-disant fabuleuses sont également loin d’être idéales. Ils existent de multiples méthodes et techniques d’éducation qui prendront en compte vos besoins et ceux de votre chien.

En conclusion

Il y a donc un tas de questions à se poser avant même de choisir votre futur compagnon. Ceci afin d’avoir la relation la plus équilibrée possible, pour votre bien-être mais aussi celui de votre chien. L’engagement que vous prenez pour au moins une dizaine d’année ne doit pas se faire à la légère.

Ces quelques lignes ne sont pas exhaustives, elles ne représentent que mon avis et une piste de réflexion.

Dans tous les cas de figure, sachez vous entourer d’un professionnel pour éviter tout problème.